Automobile

Essai Peugeot 308 T9 Allure – HDI 92

Présentée à la presse en juin 2007, la Peugeot 308 s’est imposée comme l’héritière de la Peugeot 307 dans la gamme des berlines du lion. Toujours avec l’ambition de concurrencer les Golf, cette nouvelle Peugeot 308 tient – elle toutes ses promesses ? Nous passons au crible la nouvelle génération des 308.

C’est un peu le grand écart pour moi car passer de la Clio 4 RS à la Peugeot 308 T9 HDI 92 Ch c’est un choc culturel. Mais je ne suis pas en terrain inconnu car par le passé j’ai possédé la Peugeot 307 HDI, la Peugeot 308 Phase 1 et phase 2 dans cette même motorisation. C’est un choix familial qui a guidé mon choix pour cette nouvelle 308 et cette motorisation.

Le HDI 92 Ch fait son job malgré une boite dépassée !

On passera donc sur cette version moteur qui au passage s’en tire beaucoup mieux que par le passé sur ce style de voiture grâce à une cure d’amaigrissement de 100 kilos par rapport à l’ancienne génération de Peugeot 308. Alors certes ce n’est pas un foudre de guerre, mais ce moteur a pour lui les arguments de sobriété, d’économies et surtout de fiabilité. Car depuis les années que PSA utilise le HDI ce moteur est éprouvé. On regrettera juste cette vieille boite 5 vitesses qui vient gâcher le tableau car sinon ce HDI 92 Ch sur la nouvelle 308 s’en sort plutôt bien. Niveau consommation on le sait ce HDi est un chameau qui boit peu. Entre 5.7 et 6.5 litres selon les styles de conduite. Mais c’est vraiment peu et c’est un bon point.

Côté extérieur on se rapproche des Golf

Il est toujours difficile de juger un « design » selon les gouts et les couleurs mais celui de cette nouvelle Peugeot 308 allie parfaitement les nouvelles tendances et la sobriété qui en font une réussite à l’image des phares avant qui en sont le parfait exemple. C’est sobre avec quelques touches de sportivité ici et là pour accentuer le côté agressif, ce design est pour moi une belle réussite.

Côté intérieur on a mis les petits plats dans les grands !

Si le souhait de Peugeot a toujours été de chasser sur les terres du best-seller de Volkswagen cette fois c’est réussi avec cette nouvelle Peugeot 308 ! J’avais eu un premier aperçu de la qualité de fabrication avec la Peugeot 208 GTi, mais cette fois ci la confirmation arrive. Peugeot est en fin au niveau des berlines Allemandes qui ne sont plus les références dans ce domaine. C’est soigné, les matériaux choisis sont de qualité et le design tendance et loin de la rigueur triste de la Golf. L’ergonomie est bien pensée et tout tombe sous la main. La position de conduite est idéale tout comme ce petit volant qui trône devant l’i-Cockpit et qui est une invitation à la conduite. On notera aussi les très beaux sièges qui même s’ils ne sont pas baquets s’en rapprochent beaucoup.

Seule déception, le SMEG + qui est pas encore au niveau des systèmes références et qui malgré ses évolutions reste encore en retrait et c’est dommage.

L’espace intérieur est en met progrès devant et paradoxalement en retrait à l’arrière. Ce n’est pas dramatique mais tout de même cette nouvelle 308 à réduit l’espace des places arrières. Car sinon cet intérieur joue la carte du sans faute et c’est bel et bien là que l’une des plus grosses batailles se joue avec la concurrence. Il fallait absolument que Peugeot rattrape son retard avec la concurrence et c’est c’est fait.

Le compromis idéal entre équipements et économies ! 

C’est une évidence cette nouvelle génération de 308 se rapproche de plus en plus des références Allemandes que sont l’A3 ou la Golf. Il ne reste plus qu’on nouveau saut technologique pour remplacer ces boites vieillissantes et ces bons vieux HDi afin que Peugeot  soit au niveau et plus encore mais déjà cette nouvelle 308 est une réussite en attendant de voir ce que donne le « restylage ». En ce qui concerne cette Peugeot 308 Allure – 92 HDi c’est le compromis idéal pour les familles qui désirent un véhicule abordable, économique, dans l’air du temps et bien équipé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :