Photo & Techno

Tutoriel – Les photos de nuit

Beaucoup de tutoriels très bien réalisés existent sur la toile. Ils expliquent parfaitement les mécanismes de la prise de vue de nuit. Pour ma part je ne vais pas faire un énième cour théorique mais juste expliquer de façon pratique comment je m’y prends.
Pour moi deux choses sont essentielles dans la photo de nuit c’est la netteté et les couleurs. Ce sont deux paramètres très complexes à gérer.

La netteté

Tout commence par avoir un bon trépied afin que l’appareil ne bouge le moins possible. L’ouverture étant longue chaque mouvement sanctionnera la photo par du flou. Et c’est surtout le sujet qui est important pour moi, il doit être net ! Alors que faire ?

–    Avoir un bon trépied et il faut y mettre le prix. Il doit être suffisamment assis et stable pour ne pas bouger et même je vous encourage à le lester avec du riz ou du sable dans un sac. Bien vérifier que la potence qui tient l’appareil soit suffisamment verrouillée pour ne pas engendrer de mouvement, même si c’est infime sur une pause longue le résultat peut être décevant.
–    Afin de ne pas bouger non plus j’utilise toujours le retardateur à 10 secondes afin de ne pas faire d’action lors du déclenchement.

Le maitre mot pour la nuit est de bouger le moins possible pour avoir une image figée et nette.

L’image et les couleurs

Pour moi l’important est de rendre le plus fidèlement l’ambiance et l’instant sur la prise de vue.

–    L’utilise une optique fixe de grande ouverture, soit un 35 mm 1.8 G ou un 50 mm 1.8 G, je pose et l’image est fidèle à mon œil, surtout ne jamais zoomer car l’image sera assurément assombrie. Je ne joue jamais avec le « zoom » car à coup sûr l’image sera assombrie.
–    Au niveau de la sensibilité je reste sur la sensibilité la plus basse qui est de 100 ISO afin de ne pas sur – exposer l’image afin que la prise de vue soit la plus fidèle possible.
–    L’ouverture est pour moi le rouage essentiel de la prise de vue de nuit, plus on ouvre longtemps plus la lumière sera captée. Je suis toujours entre 1/10 – 1/20 ou 1/30 de seconde. Après libre à chacun d’adapter l’ouverture selon la luminosité, l’effet désiré ou ce que l’on désire mettre en valeur.
–    Pour moi à de très rares pour exposer un sujet sur une partie, je n’utilise jamais de flash qui surexposera la photo.
–    J’utilise parfois des filtres mais très peu et je reviendrai sur cette pratique dans un autre article.

Vous l’aurez compris pour moi la photo de nuit n’est pas si complexe que cela. Un bon trépied, ne pas bouger, pas de flash, une pose longue et une optique lumineuse vous permettra de commencer et de prendre du plaisir dans ce domaine. Et quand on commence à gérer la photo de nuit, les photos sont souvent magnifiques.


Si vous avez des observations ou des questions pour pouvez poster vos commentaires à la suite de l’article.


 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :